Home
GIP-experts
méthodologie
équipe
bibliographie
liens
M. L. / Contact
 


L’étude s'inscrit dans une démarche sociologique. Elle va s’appuyer principalement   sur deux outils : 

  • Questionnaires (décembre 2007 - mars 2008)
  • Entretiens (printemps et automne 2008, puis jusqu'au printemps 2009).

Nous avons complété notre étude de l'analyse du dispositif de reporting des experts auprès des juridictions (automne 2008).



Ils doivent être complétés et renvoyés par voie postale. Si vous ne l'aviez pas reçu au 28 janvier 2008, vous avez pu solliciter >> ici << l'envoi à votre boite email d'un exemplaire  au format pdf. Cette phase d'enquête est désormais close.

Ces questionnaires ont été envoyés nominativement au panel d'experts sélectionné : mais les réponses ont été recueillies anonymement.


Corpus d’une quarantaine de questions dont une partie commune aux trois spécialités et une partie de questions spécifiques à chaque corps d'experts.

La démarche sociographique qui préside à cette étude repose sur la construction d’une base statistique nationale centrée sur un certain nombre de données relatives aux experts économiques et financiers, interprètes-traducteurs et psychiatres.



Pour compléter les données recueillies par le biais des questionnaires, des entretiens ont menés au cours 2008. Ces derniers constituent un autre angle d’approche pour appréhender les informations obtenues par le biais des questionnaires, en contribuant notamment à illustrer les situations d’expertise à travers les témoignages des intéressés.

Les axes de recherche envisagés justifient de s’intéresser à plusieurs acteurs :

  • Des représentants institutionnels des compagnies, portant un discours public et collectif sur les questions évoquées précédemment
  • Des magistrats
  • Des experts eux-mêmes, enfin, choisis en fonction des résultats statistiques  (parmi ceux qui auront accepté de nous recevoir)

Le terrain envisagé pour ces entretiens ne s'est pas limité à la région parisienne, afin d'éviter le tropisme centralisateur, ce qui permettait d’intégrer des situations contrastées d’expertise.



   Les travaux complémentaires en cours d'appel

Les travaux initialement prévus ont pu être complétés de l'accès au suivi des expertises dans trois cours d'appels (Paris, Lyon, Angers). La collecte de ces données, selon les modalités explicitées dans le rapport (2009) puis dans le livre (2012), a permis de compléter et confronter les informations collectées par questionnaires et entretiens.


  Top